Référencement, Création site internet http://www.eric-couchelou.net Trucs et astuces pour créer un site internet, référencement/SEO, webdesign & co. Wed, 23 Jul 2014 11:04:50 +0000 fr-FR hourly 1 http://wordpress.org/?v=3.9.1 Alternatives Google Play: où publier son Application Android? http://www.eric-couchelou.net/publier-application-android-alternatives-google-play/ http://www.eric-couchelou.net/publier-application-android-alternatives-google-play/#comments Wed, 23 Jul 2014 09:43:55 +0000 http://www.eric-couchelou.net/?p=1452 google Play logoSi Google Play Store représente la plus grande chaîne de distribution pour les applications Android, force est de constater que la concurrence augmente, et devient difficile à ignorer. Ces dernières années, un grand nombre de réseaux alternatifs ont vu le jour, notamment en Chine (ou Google Play n’est pas disponible – ce qui en passant est assez drôle, sachant que Google nous invite à traduire l’app en Chinois pour une meilleure performance en Chine), offrant un certain nombre d’avantages pour les développeurs. Dans une certaine mesure, des boutiques alternatives deviennent trop grandes pour être ignorées, et peuvent même constituer une part importante de la stratégie de distribution d’applications.

Réseaux alternatifs traditionnels à ne pas manquer

Pour commencer l’optimisation de la distribution de son app, outre le passage obligé par Google Play, il convient de ne pas manquer certaines solutions alternatives majeures, telles que :

  • Amazon AppStore : Propulsé par la popularité du célèbre magasin, cet AppStore offre une visibilité des Apps tout aussi grande que la boutique le fait pour les produits. Attention cependant: la politique qualitative y est plus restrictive qu’ailleurs,
  • Opera Mobile Store : Avec un potentiel de distribution dans 230 pays, la plateforme d’Opera représente une opportunité majeure,
  • SlideMe : Pour faire simple, c’est LE réseau alternatif à Google Play installé par défaut sur de nombreux terminaux, notamment aux US,
  • AndroidPit : La valeur Européenne montante, basée à Berlin. (Une bonne idée si vous ciblez le marché Allemand – d’ailleurs, petit bonus: http://android.pdassi.de/),
  • Mobango : Le petit dernier en date, assez similaire à AndroidPit,

Pour ceux qui voudraient aller encore plus loin, voici une liste non-exhaustive des solutions complémentaires.

Bien évidemment je n’ai pas listé ici les agrégateurs d’apps (ex. AppsZoom & co.) qui se contentent de reprendre le contenu disponible sur Google Play.

Publier son Application à l’étranger

Pour distribuer son application de façon optimale à l’étranger, il faut divers ingrédients majeurs, à commencer par la traduction de l’app, ainsi que sa fiche de présentation dans les pays ciblés. Inutile d’espérer se positionner de façon optimale sans traduction (à moins d’être dans une niche sans concurrence) ou en ayant effectué la moitié du boulot (simplement traduire la description ou l’app). En complément, il est tout aussi important de faire des captures d’écran de l’application dans les langues locales.

Lorsque vous avez les éléments nécessaires, la première chose à faire est bien évidemment de compléter les fiches de présentation correspondantes sur Google Play. Une fois que c’est fait, et selon, la zone géographique ciblée, il vous faudra soumettre l’application sur les réseaux étrangers.

Publier une app Android en Russie

Comme souvent sur le marché Russe, la porte d’entrée se situe sur Yandex, en l’occurrence la version dédiée aux App:

Publier une application Android en Corée

En (république de) Corée, pas de concurrence démesurée mais un acteur majeur à ne pas manquer:

Publier une app Android en Chine

Il existe près de 200 boutiques concurrentes en Chine, autant dire qu’il vaut mieux cibler avec précision les plus gros acteurs. Comme cela peut s’avérer difficile, je vais vous simplifier la vie avec ma petite sélection personnelle, fruit de mon expérience personnelle et d’échanges avec des Chinois. C’est ici que s’arrête la simplicité, car pour le reste plus ou moins aucune plateforme n’offre d’inscription en Anglais à ce jour, donc je vous conseille de naviguer directement avec le traducteur automatique de Chrome. De plus, préparez une photocopie de votre carte d’identité (si vous êtes développeur à titre privé) ou un certificat de licence/immatriculation (si vous êtes une entreprise), sans vous ne pourrez pas publier votre application.

Voici les 8 plateformes les plus intéressantes à ce jour:

  • Baidu : Le plus gros moteur de recherche Chinois vous permet de faire apparaitre vos applications dans les résultats de recherche à travers un grand nombre de leurs services, dont le moteur de recherche. Gigantesque!
  • Wandoujia : Probablement le plus gros réseau alternatif actuel, dont le but est de se positionner comme la référence incontournable du domaine. Ayant récemment levé 120 Millions de dollars, le moins qu’on puisse dire c’est qu’il s’en donne les moyens,
  • Hiapk : Pré-installé sur de nombreux téléphones, et propriété de NetDragon (un grand opérateur/développeur de jeux en ligne en Chine), le site revendique plus de 100 millions d’utilisateurs,
  • AppChina : Valeur montante à surveiller de près,
  • Anzhi : L’acteur historique, ayant toujours une part conséquente du marché
  • Tencent App Gem : Tencent possédant l’un des portail web les plus fréquenté de Chine (dont une messagerie instantanée qui cartonne), inutile de préciser que l’AppStore correspondant possède un certain poids,
  • 360.cn: Inclue avec l’app de sécurité la plus populaire de Chine, on estime que 360 est disponible sur près de 70% des terminaux Chinois, ce qui constitue une base d’utilisateurs pour le moins énorme,
  • Xiaomi : L’AppStore de la plus grande entreprise Chinoise de production de smartphones, application mobiles, etc.

 

Voilà, c’est à peu près tout pour cet article, si vous avez des tuyaux, n’hésitez pas à m’envoyer un email via le formulaire de contact.

]]>
http://www.eric-couchelou.net/publier-application-android-alternatives-google-play/feed/ 0
Noms de domaines: préfixes et suffixes courants http://www.eric-couchelou.net/noms-de-domaines-prefixes-suffixes/ http://www.eric-couchelou.net/noms-de-domaines-prefixes-suffixes/#comments Sun, 11 May 2014 11:26:40 +0000 http://www.eric-couchelou.net/?p=1441 Besoin d’une idée de suffixe/préfixe pour votre prochain nom de domaine? Voici la liste des 5000 combinaisons les plus utilisées!

Et voilà des milliers de noms de domaine disponibles à portée de clic, faites votre choix!

 

]]>
http://www.eric-couchelou.net/noms-de-domaines-prefixes-suffixes/feed/ 0
Créer des animations HTML5 http://www.eric-couchelou.net/creer-des-animations-html5/ http://www.eric-couchelou.net/creer-des-animations-html5/#comments Tue, 29 Apr 2014 14:11:43 +0000 http://www.eric-couchelou.net/?p=1443 animatron logoAnimatron, voici un outil de création d’animations HTML5 gratuit,  à la fois simple et puissant, ne nécessitant aucune connaissance en programmation. Tout se passe directement en ligne via votre navigateur, les projets étant sauvegardés sur le cloud afin que vous puissiez y accéder de n’importe où, n’importe quand. Il est même possible de partager vos créations avec des amis ou collaborateurs grâce à un lien privé.

Hormis la simplicité création, il est important de noter que le programme produit un code ne nécessitant aucun plugin pour son fonctionnement, ce qui vous garantit une lecture optimale sur tous les appareils et/ou navigateurs.

Pour ce qui est de l’utilisation de l’outil à proprement parler, Animatron propose une interface intuitive en partie inspirée par celle de Flash, destinée à vous permettre de créer des animations en quelques clics. Grosso modo, vous pouvez dessiner des formes, importer des sons ainsi que des images/fichiers SVG, les ajouter ou les modifier via la librairie, et ajuster l’animation avec la timeline. Bien sûr, vous pouvez également ajouter des actions sur vos éléments afin d’augmenter l’interaction avec vos visiteurs, etc.

Lorsque tout est prêt, vous pouvez exporter le résultat au format video, gif ou HTML5 afin de l’intégrer sur votre site.

]]>
http://www.eric-couchelou.net/creer-des-animations-html5/feed/ 0
5 outils pour trouver un nom de domaine ultime (et disponible) http://www.eric-couchelou.net/outils-pour-trouver-nom-de-domaine-disponible/ http://www.eric-couchelou.net/outils-pour-trouver-nom-de-domaine-disponible/#comments Wed, 16 Apr 2014 10:20:34 +0000 http://www.eric-couchelou.net/?p=1445 Dans la série je cherche un nom de domaine disponible, si vous êtes plutôt du genre difficile ou un maniaque de l’optimisation (ex. ndd court incluant votre mot clé Anglais dans un domaine à forte concurrence), voici plusieurs générateurs sympathiques qui vous feront gagner un temps fou:

LeanDomainSearch

Entrez votre mot clé et c’est parti! Le site vous propose une liste de résultats de noms de domaines disponibles qu’il est possible de filtrer en fonction de la position du mot ciblé dans la chaîne (au début ou à la fin). Par défaut le site ne vous propose que des noms disponibles, et vous indique combien de noms de domaines sont enregistrés.

logo wordoid

Wordoid

Un outil vraiment sympa et clair pour trouver facilement la perle rare. Une fois la recherche lancée (ou avant), vous pouvez actualiser les résultats selon les critères suivants: langue, qualité, longueur, position du mot clé. Seul problème: la pagination limitée à 10 résultats par page (oui il est possible de cliquer sur « more » mais cela ne fonctionne pas très bien comparé aux boutons  « previous/next »).

nxdom logo

NXDOM

Indiquez votre mot clé en spécifiant si vous voulez qu’il soit en début ou fin de chaine et patientez pendant que le site trouve des noms de domaines disponibles. Pour une plus grande clarté les résultats sont présentés de façon alphabétique sous la forme « mot-clé + Lettre ». Les filtres proposés vous permettent de choisir entre un nom de domaine populaire, court, sans chiffres ni caractères spéciaux, lisible, etc. En cliquant sur un résultat vous pouvez même acheter votre nom de domaine chez le registrar de votre choix (parmi les 5 proposés – tous US).

domainhole logo

DomainHole

Ici, le site vous propose différents outils mais on se contentera principalement du Name Spinner  incluant diverses options plutôt intéressantes puisqu’il est possible de combiner votre mot clé avec des types de mots (pays, choses courantes, mots médicaux, de sports, business, etc.). On regrette cependant que ce choix se fasse par liste déroulante et non par cases à cocher, nous obligeant à répéter l’opération autant de fois que l’ont change de critère. En bonus, on signalera également la possibilité de générer un nom de domaine aléatoire et plus ou moins optimal grâce à l’option « Domain Name Generator ».

panabee logo

Panabee

Comme pour les autres sites, vous entrez votre mot clé, et obtenez une liste de nom de domaines. On se demande l’intérêt d’afficher les noms déjà pris, ou de mixer les caractères/syllabes, mais l’intérêt réside probablement ailleurs: dans les mots-clés similaires.

]]>
http://www.eric-couchelou.net/outils-pour-trouver-nom-de-domaine-disponible/feed/ 0
Importer un dump SQL via la console avec Wamp http://www.eric-couchelou.net/importer-dump-sql-avec-console-wamp/ http://www.eric-couchelou.net/importer-dump-sql-avec-console-wamp/#comments Tue, 04 Mar 2014 09:06:34 +0000 http://www.eric-couchelou.net/?p=1439 Besoin de charger votre dump .sql en local via Wamp (ou autre)? Plutôt que bidouiller le php.ini de votre installation afin de pouvoir passer par php myadmin, utilisez plutôt la console SQL.

Voici comment faire:

  1. Démarrez Wamp si ce n’est pas déjà fait (l’icône doit s’afficher en vert), puis cliquez sur l’icône (bouton gauche) et allez dans « MySQL » -> « MySQL console »
  2. Sélectionnez la base de données sur laquelle vous voulez importer votre dump en lançant l’instruction suivante à l’invite de commande mysql>:
    USE base_de_donnees;

    Notez que si vous n’avez pas encore crée de base, vous pouvez utiliser celle par défaut, « test » (USE test;)

  3. Placez votre dump dans votre project wamp (ex. dans c:\wamp\www\votre projet\dumps.sql) et importez le dump:
    SOURCE C:/wamp/www/votre_projet/dump.SQL;

Patientez (selon la taille de l’import)… et voilà, le tour est joué!

]]>
http://www.eric-couchelou.net/importer-dump-sql-avec-console-wamp/feed/ 0
Convertir PHP en Javascript http://www.eric-couchelou.net/convertir-php-en-javascript/ http://www.eric-couchelou.net/convertir-php-en-javascript/#comments Tue, 18 Feb 2014 10:25:55 +0000 http://www.eric-couchelou.net/?p=1442 S’il est généralement admis que porter du code d’un langage vers un autre est souvent une mauvaise idée, il existe aussi toujours des exceptions à la règle, et donc des raison d’y penser ou de le faire. Que vous ayez envie d’apprendre Javascript, besoin d’utiliser des fonctions PHP pour lesquelles il n’existe pas d’équivalent natif en Javascript ou autre, PHP.js devrait vous servir de référence. C’est bien simple, les auteurs de cette geekerie ont littéralement convertit toutes (…enfin presque) les fonctions de PHP en Javascript!

Aux dernières nouvelles, tout est plus ou moins parfait, mais de l’aveu même des auteurs, certaines fonctions peuvent présenter des lacunes. Quoi qu’il en soit cette ressource fait figure de véritable bible à laquelle il convient de se référer en cas de problème sur un script ou une fonction, tout spécialement si vous venez de l’univers PHP.

Par contre si vous voulez télécharger toutes les fonctions d’un coup pour les utiliser via un fichier dans le style php.min.js, passez votre chemin, cela n’est plus disponible (ou alors il faut compiler le fichier vous-même…). PHP.js, est avant tout un répertoire de fonctions.

Pour ceux qui voudraient convertir directement votre code PHP en Javascript, voici un utilitaire qui « pourrait » (personnellement je ne suis pas convaincu du tout) peut-être vous être utile:  PHP to Javascript online Converter.

 

]]>
http://www.eric-couchelou.net/convertir-php-en-javascript/feed/ 0
Comment utiliser Google DFP pour gérer ses espaces publicitaires (Ad Manager) http://www.eric-couchelou.net/utiliser-admanager-google-dfp-gestion-pub/ http://www.eric-couchelou.net/utiliser-admanager-google-dfp-gestion-pub/#comments Fri, 01 Nov 2013 11:34:26 +0000 http://www.eric-couchelou.net/?p=1428 admanager by googleSi vous avez un site internet, vous avez aussi probablement intégré des espaces pub, afin de le rentabiliser via des régies telle qu’AdSense, pour ne citer qu’elle. Cela est très pratique, il suffit d’insérer un petit code sur vos pages, et le tout est joué. Selon la qualité de votre site, du trafic généré et l’optimisation des emplacements, vous pouvez même dégager des revenus assez conséquents. Le problème, c’est que vous pourriez encore gagner plus sans la commission des régies. En fonction du réseau que vous utilisez, il faut savoir que le taux de com’ des régies publicitaires est globalement comprit entre 30-40% du prix payé par l’annonceur. En clair, si vous avez récolté 0.6€ pour 1000 affichages, c’est que vous auriez probablement pu avoir 0.8-1€ en faisant de la vente directe.

Le but de cet article n’est pas de vous montrer comment trouver des annonceurs afin de faire de la vente directe (il suffit de contacter les annonceurs diffusant sur les sites concurrents, ceux utilisant AdSense sur votre propre site, les leaders du secteur que vous connaissez, etc.), ni même de vous présenter un contrat type (un ordre de pub devrait suffire en passant, pas besoin d’en mettre des tartines), mais de vous aider à utiliser Google DFP, un outil vous permettant de gérer vos espaces publicitaires, façon Open X, mais en version 100% gratuite pour les petits business.

Parce que le principal problème auquel vous allez être confrontés lors de la vente directe, c’est la gestion des affichages/clics que vous avez vendus. Sans même parler du fait qu’une solution tierce soit nettement plus transparente qu’une solution maison, vous n’aurez de toute façon probablement pas tous les avantages (paramètres, bande passante, etc.) d’un outil professionnel tel que Google DFP. Et si j’insiste sur L’AdManager de Google, ce n’est pas simplement parce que c’est celui que je vais vous présenter plus bas dans cet article, c’est aussi parce qu’il n’y a aucune alternative gratuite de cette qualité.

Bref, voici un petit tutoriel sur comment utiliser cette plateforme.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, vous devez vous inscrire ici. Notez que si vous possédez un compte AdSense, celui-ci sera intégré au compte afin que vous puissiez automatiquement remplir vos espaces invendus via la régie de Google.

Création de blocs d’annonces

La première chose à faire, c’est de créer des blocs d’annonce, pour chacun de vos emplacements. Pour cela, cliquez sur « Inventaire » > « Bloc d’annonces », puis sur le bouton « +nouveau bloc d’annonce ».

Vous devriez obtenir ceci:

google_dsp_bloc_annonce

Il n’y a réellement qu’un champ obligatoire (le nom – ce que vous voulez, quelque chose de limpide de préférence), mais il est préférable d’indiquer une taille de bannière. Pour cela, cliquez dans le champ disponible sous le menu déroulant « fixed size » et sélectionnez indiquez l’une des tailles proposées. Vous n’avez pas encore d’emplacement, donc ne vous occupez pas de cette partie pour le moment. L’autre champ facultatif concerne les paramètres de l’inventaire AdSense : voulez-vous que Google remplisse automatiquement vos invendus avec AdSense ou pas? (actif par défaut). A vous de voir…

Cliquez sur le bouton « Enregistrer ».

Création d’emplacements

Les emplacements, ce sont des groupes de publicités. Un emplacement peut donc avoir plusieurs blocs d’annonces. Par exemple, si vous avez 4 bannières de 125×125 dans votre sidebar, il vous faudra créer 4 blocs d’annonces (cf. point ci-dessus), puis les lier grâce à un emplacement. Cet emplacement, comprendra donc vos 4 bannières. Bien sûr vous pouvez tout aussi bien créer un bloc par emplacement, selon l’organisation de vos espaces publicitaires.

Pour créer un nouveau groupement, rendez vous dans « Inventaire » > « Emplacements », puis cliquez le bouton « +nouveau groupement ». google_dsp_emplacement

 

Indiquez un nom pour votre emplacement (obligatoire), éventuellement une description, puis affectez le bloc d’annonce précédemment créé (qui doit être listé si vous avez bien suivit les explications su point précédent) en cliquant sur « inclure » (en noir dans cet exemple). Si vous ne souhaitez pas activer le ciblage de l’emplacement via Adwords, décochez la case « Google AdWords ». Sinon laissez la case cochée par défaut, et paramétrez les 3 éléments qui suivent (qui seront utilisés pour le ciblage par emplacement).

Gestion des campagnes

Maintenant que tout est en place, nous pouvons affecter une campagne à notre emplacement. Pour cela, direction « campagne » > « +nouvelle campagne ». C’est ici que vous allez paramétrer toutes les informations liées à l’emplacement publicitaire que vous avez vendu. Voici l’aperçu de cette page:

google_dsp_bloc_campagne

Comme vous pouvez le constater, il y a pas mal d’options disponibles, nous allons donc les passer en revue une par une:

  • Nouvelle campagne: il s’agit des informations client concernant votre campagne. Outre le nom (ce lui que vous voulez), vous devez indiquer un nom pour l’annonceur dans le champ correspondant. (pour info, tous vos annonceurs sont listés dans « Admin » > « société »). Trafficker correspond à la personne en charge de la campagne, logiquement, nous n’avez qu’un contact à ce stade, vous (pour en ajouter, direction « Admin » > « Utilisateurs » > « +nouvel utilisateur »). Libellé permet d’exclure des annonces (gestion dans « Admin » > « libellés ») pour empêcher par exemple la diffusion des éléments de campagne concurrents.
    Dépliez « Champs de campagne facultatifs » si vous souhaitez enregistrer plus de détails concernant votre campagne (coordonnées annonceur, bon de commande correspondant, etc.)
  • Nouvel élément de campagne: C’est ici que les éléments de la campagne sont définis. Insérez un nom, définissez la taille des annonces en sélectionnant celle qui correspond dans le champ de texte (laissez « standard » coché, à moins que vous ne diffusiez des créations vidéo). Ajoutez un libellé (cf. ci dessus) ou un commentaire si cela est nécessaire.
  • Paramètres: C’est ici que les principaux paramètres liés à votre campagne sont définis. Type permet de spécifier une caractéristique (Sponsoring, Standard, réseau, groupée, priorité au prix, auto-promo – Standard par défaut) et d’y attribuer une priorité. Les heures correspondent à la période de diffusion de l’annonce (à ne pas confondre avec la plage horaire, paramétrable dans l’élément ci-dessous). Viennent ensuite les paramètres liés à la monétisation de l’espace, à savoir la quantité (indiquer le chiffre correspondant à la vente, et sélectionnez le type: CPM ou CPC) et le tarif correspondant. Vous pouvez aussi créer une remise à l’aide de la dernière option de cette partie. Le total vous indique le chiffre d’affaire escompté.
  • Ajuster la diffusion: contient une série d’éléments facultatifs vous permettant d’affiner la campagne. L’uniformité de la diffusion se gère via Générer des impressions (si vous voulez atteindre l’objectif le plus vite possible par exemple), et grâce aux deux labels « créations » vous pouvez paramétrer l’alternance de visuels si vous en avez pusieurs. Enfin Calendrier permet de définir des plages horaires, et Fréquence de limiter l’exposition à x affichages par minutes/heures/jours/semaines/mois par visiteur.
  • Ajouter un ciblage: l’élément central correspond bien évidemment à l’onglet sélectionné par défaut (inventaire), c’est ici que vous incluez les blocs d’annonces ou les emplacements concernés par votre campagne (cliquez sur inclure, pour ajouter les espaces que vous voulez). Critères personnalisés vous permet d’activer des clés préalablement définies (dans « inventaire » > « critères personnalisés »). Vous pouvez inclure/exclure certains pays, départements ou villes grâce à l’onglet Zone géographique; filtrer la diffusion selon des critères techniques (navigateur, fabricant, etc.) avec Appareils et Connexion (bande passante, etc.). Ciblage prédéfini vous permet de paramétrer automatiquement certaines critères selon des valeurs préalablement définies.

Lorsque tout est prêt, cliquez sur le bouton « enregistrer et transférer des créations » afin de charger les éléments graphiques.

Créations

Vous pouvez maintenant importer vos créations (groupées ou à l’unité), en définir la taille et le type, puis les enregistrer.

Code de diffusion

Il ne nous plus qu’à obtenir le code afin de commencer à diffuser nos annonces. Pour cela, direction « inventaire » > « créer des tags ». A l’écran vous devriez avoir la liste de vos blocs d’annonce dans la colonne de gauche, cliquez sur « inclure » puis valider en cliquant sur le bouton du bas « créer tags ». Vous obtiendrez alors 2 blocs de scripts à insérer sur vos pages. Le premier doit se trouver dans l’entête (<head>) de votre page, le second à l’endroit ou doit s’afficher la publicité. Évidemment, ces deux bouts de code doivent être présents sur la même page pour pouvoir diffuser une annonce sur cette page en question.

Une fois les tags en ligne, tout est sensé fonctionner. Si rien ne s’affiche (et que vous avez bien désactivé votre bloqueur de pubs…), c’est probablement lié aux dates/horaires de diffusion ou votre filtrage: en clair, soit la campagne n’est pas active à cette date et sur cette plage horaire, soit vous êtes exclus via le filtrage mis en place (si si, vérifiez).

Voilà, c’est terminé, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne monétisation!

]]>
http://www.eric-couchelou.net/utiliser-admanager-google-dfp-gestion-pub/feed/ 0
Rapport 2013 sur les menaces de sécurité des sites Web http://www.eric-couchelou.net/securite-menace-sites-internet-2013/ http://www.eric-couchelou.net/securite-menace-sites-internet-2013/#comments Tue, 15 Oct 2013 08:56:33 +0000 http://www.eric-couchelou.net/?p=1423 symantec logoImpossible d’envisager une vie sans internet, tant le numérique est inhérent à nos activités quotidiennes et indissociable de nos vies. Le problème, c’est que plus nous dépendons de ce média, plus nos vies privées sont en péril. Selon l’infographie (#1 et #2) mise au point par Symantec Global Intelligence Network, et fondée sur les données recueillies par la société, la cybercriminalité est de plus en plus ciblée et les attaques contre les PME sont en recrudescence.
Pour télécharger le rapport complet (en 2 parties), vous devez compléter un formulaire:

Ce rapport nous présente les grandes tendances du moment, dont voici ce qu’il faut retenir:

  1. Vol de données
    • Les hackers continuent d’être responsables du plus grand nombre de vol de données (40% à eux seuls)
    • La majorité des vols de données sont liées à des attaques externes (80%)
  2. Cibles
    • L’industrie manufacturière est devenue l’une des cibles principales des attaques (1/4 des attaques)
    • La moitié des attaques ciblent les entreprises de plus de 2 500 salariés, mais les PME (0-250 salariés) ne sont pas épargnées pour autant (30%)
  3. Vulnérabilités
    • Logiciel malveillant, spam, phishing: plus de 500 millions de personnes ont été confrontées à ces formes de cybercrime
    • Augmentation importante du phishing sur les réseaux sociaux (+123%) et de l’utilisation de faux certificats SSL (+43%)
    • Les menaces types: cartes cadeaux et faux sondages (56% des menaces sur les réseaux sociaux
  4. Recommandations
    • Se considérer comme une cible
    • Se défendre en profondeur
    • Informer ses employés
    • Réfléchir avant de cliquer
    • Utiliser des indicateurs de sécurités tels que le sceau « norton secured », etc.

Globalement, assainir son comportement en ligne peut donc faire une énorme différence, tant pour les sociétés que pour les individus. La problématique est d’autant plus vraie qu’il ne s’agit pas que d’un enjeu entièrement technique. Si les hackers savent depuis longtemps exploiter les défaillances des logiciels, ils sont également passés maîtres dans l’art d’abuser des faiblesses humaines, telles que la cupidité, l’ignorance ou la crédulité. Il s’agit une guerre psychologique dont une simple protection anti-virus ne vous sauvera pas. Si vous tombez sur une annonce qui a l’air trop bien pour être vraie, c’est probablement qu’elle l’est !

Outre la vigilance, vous trouverez des directives précises et plus approfondies sur le site de Symantec, vous permettant de reprendre le contrôle de votre vie numérique et de vous maintenir à l’abri de la cybercriminalité.

]]>
http://www.eric-couchelou.net/securite-menace-sites-internet-2013/feed/ 0
+350 icônes minimaliste (« flat ») gratuites http://www.eric-couchelou.net/350-icones-minimaliste-flat-gratuites/ http://www.eric-couchelou.net/350-icones-minimaliste-flat-gratuites/#comments Fri, 27 Sep 2013 10:53:02 +0000 http://www.eric-couchelou.net/?p=1419 endless icons logoDepuis la sortie de windows 8 mobile (entre autres), les « Flat » designs – designs minimalistes en français – se répandent sur la toile comme une trainée de poudre. Il faut dire que leur style est totalement adapté à l’autre évolution majeure de ces dernières années, à savoir, les responsive design. Du coup il devient de plus en plus nécessaire de trouver des icônes qui puissent s’intégrer parfaitement à ce type de design.

Une fois n’est pas coutume, je suis tombé un peu par hasard sur une source gratuite: EndLess Icons. Si mes calculs sont bons, le site propose à ce jour 350 icônes, pour le moins variées, qu’il est possible de filtrer grâce au moteur de recherche par tags.

Toutes les icônes sont téléchargeables au format PNG, d’une taille largement suffisante pour une modification facile sous Photoshop. On regrettera simplement que les fichiers proposés ne soient pas disponible au format vectoriel. Qui qu’il en soit, c’est une très bonne ressource s’il vous manque une icône, ou même si vous cherchez un pack complet.

]]>
http://www.eric-couchelou.net/350-icones-minimaliste-flat-gratuites/feed/ 0
Vérifier la disponibilité de votre nom sur plus de 500 réseaux sociaux http://www.eric-couchelou.net/verifier-disponibilite-nom-sur-500-reseaux-sociaux/ http://www.eric-couchelou.net/verifier-disponibilite-nom-sur-500-reseaux-sociaux/#comments Fri, 20 Sep 2013 07:44:06 +0000 http://www.eric-couchelou.net/?p=1395 knowem logoAvec l’explosion des réseaux sociaux, il devient difficile de savoir si on a correctement verrouillé sa présence sur les divers réseaux. A l’image des noms de domaines, de cyber squattage de nom existe aussi sur les réseaux sociaux, la règle étant « premier arrivé, premier servit ». Et à moins d’avoir déposé une marque il est bien souvent très compliqué de récupérer un nom de compte qui aurait été créé avant vous. Du coup, il peut s’avérer particulièrement utile de créer ses différents comptes en amont de la création d’un site. Et pour cela une solution existe: KnowEm?

Le site vous propose d’enregistrer manuellement vos comptes, à différents tarifs, selon le pack sélectionné.

Bien sûr, si ce service payant constitue le fond de commerce du site, KnowEm vous permet également de vérifier gratuitement votre présence sur près de 550 réseaux sociaux, des plus connus, aux moins utiles. Pour cela, il vous suffit d’entrer le nom de compte que vous voulez, et de cliquer sur le bouton « Check It ».

Vous obtiendrez ainsi la liste des 25 principaux réseaux et découvrez instantanément si vous, ou un concurrent avez réservé un nom de compte. Si le nom est disponible, vous avez un  lien direct pointant vers le formulaire d’inscription, ce qui est plutôt pratique.

Pour vérifier votre présence sur les réseaux secondaires, il est nécessaire de cliquer sur le lien « CHECK OVER 500 MORE SOCIAL NETWORKS ». On accédez ainsi à une page listant l’intégralité des réseaux, classés par thème (Communauté, business, Blogging, etc.). En bonus vous avez la liste des noms de domaines disponibles, si cela vous intéresse.

Bref, un outil indispensable.

]]>
http://www.eric-couchelou.net/verifier-disponibilite-nom-sur-500-reseaux-sociaux/feed/ 0