Google dégaine son pingouin, le kamikaze

Publié le 27 avril 2012 - Actu Internet, Référencement SEO. Tags : ,

Après le coup de bambou du panda, petit détour par la banquise et direction enclos aux pingouin du parc de montain view… Si le panda avait assommé plus d’un webmaster il n’y a pas si longtemps, le dernier spécimen de la ménagerie made in Google manie quant à lui la sulfateuse avec un léger un penchant suicidaire.

Si les buts recherchés par Google sont louables (lutte contre le spam, ode au contenu de qualité), les moyens d’y arriver sont de plus en plus disproportionnés et bien souvent assez aléatoires. Alors même s’il est fort à parier que nous auront droit a des petits ajustements dans les semaines à venir, les dégât causés par le pingouin sont pour le moment importants, à tel point que ça gronde méchamment  du côté de la sphère SEO Anglophone.

Le plus étrange avec cette mise à jour, c’est la flou artistique complet qui entoure les nouvelles règles de sulfatage des sites. On nous parle de qualité, de contenu, etc.  Rien de neuf sous les cocotiers, en clair si vous avez été impacté : le match est plié, circulez il n’y a rien à voir.

Même si en ce qui me concerne aucun des sites que je gère n’a été impacté par cette énième mise à jour, la manière utilisée et cette brutalité m’interpelle: des premières retombées beaucoup trop de sites plombés sont des victimes collatérales. Et dans le lot, il y en a pour tous les gouts : sites littéralement atomisés de A à Z ou des frappes chirurgicales sur certaines expressions clés. La toile fourmille de commentaires de personnes dont l’activité a été ruinée du jour au lendemain, sans raison apparente.

Alors bien sûr, même si tout cela est à prendre avec des pincettes (sincérité des témoignages difficilement vérifiables, impacts réels non quantifiables, etc.), je connais des aussi des personnes dans mon entourage pour qui le réveil a été difficile : entre 40-80% de chute de trafic. Et à en voir les demandes que je reçois ici ou là depuis quelques jours, il y a visiblement un réel impact.

Le problème, c’est pas tant que les règlent évoluent, c’est qu’elles évoluent de façon sournoise. Sous prétexte de préserver l’algorythme on ne dit plus rien, ou alors rien de bien utile. A écouter M. Cutts, on a même l’impression qu’un jour les poules auront des dents : « We want people doing white hat search engine optimization or even no search engine optimization at all« . Il suffirait que votre site soit bon pour qu’il se place dans les SERPs donc, Hum… et re-Hum…

Après le Panda ayant éliminé une concurrence gênante sur les comparateurs de prix, le Penguin aurait-il un autre crédo visant à privilégier les intérêts de Google ? Possible, si on garde à l’esprit que la visibilité payante représente une part importante de son chiffre d’affaire. N’oublions que toutes les règles imposées par le moteur de recherche sont avant tout (uniquement ?) là pour garantir la pérennité des intérêts stratégiques de Google, le reste, c’est de la poudre aux yeux. Bref, la neutralité des résultats est incompatible avec ses intérêts commerciaux.

Plus le temps passe, et plus je me demande si le géant de l’internet ne va pas finir par sombrer, comme d’autres l’ont précédé.
Après la mise à jour des différents services selon un même modèle pour soit disant plus de cohérence et une expérience utilisateur le plus souvent totalement ruinée, les différents procès engagés à son encontre un peu partout dans le monde (faites ce que je dis, pas ce que je fais…) la mise à jour printanière du moteur de recherche serait-elle une énième goutte qui pourrait faire déborder le vase plus rapidement que prévu ? Cette année on sulfate, ni plus ni moins. A ce rythme, et à force de pas de travers dans ce style, notre ami Google risque bien de se fracasser violemment contre la banquise; il pourrait même finir au fond d’un trou inuit plus vite que prévu. Quant à savoir s’il la noyade est proche, c’est une autre histoire, affaire à suivre…

Pour finir, un brin d’humour de Geek SEO, une parodie de La Chute bien sentie :

(merci à agence web offshore pour la trouvaille)

Si vous voulez poursuivre votre lecture, voici un article intéressant qui a le mérite de sortir des sentiers battus, à propos du contexte général des mises à jour de l’algo.


Articles sur ce thème :