Serveurs mutualisés : comparatif de 8 hébergeurs

Publié le 12 mai 2009 - Hébergement Internet. Tags : ,

Attention : ce comparatif date de 2009! Hormis la mise à jour récente des conclusions de certains hébergeurs, cet article est une archive.

Cela faisait un petit bout de temps que je songeais à effectuer un comparatif personnel des principales offres d’hébergements mutualisés francophones, ma récente recherche en la matière est donc l’occasion de publier une petite analyse à ce sujet.

Tout d’abord, si j’ai choisi de comparer des hébergements mutualisés, c’est que je suis convaincu qu’il est préférable (dans la mesure du possible) d’héberger ses différents sites internet sur des serveurs différents. Cela évite une éventuelle coupure généralisée (ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier en quelque sorte) tout en garantissant une certaine souplesse au niveau d’éventuels échanges de liens réciproques (IPs différentes) entre ses sites…
Au final cela s’avère souvent tout aussi rentable (en terme de prix) qu’un serveur de type dédié, le seul véritable inconvénient de ce cas de figure étant la multiplication des interlocuteurs.

Ma problématique étant ce quel est, je précise néanmoins que ce petit comparatif peut tout aussi bien être une piste de réflexion pour n’importe quel webmaster désirant souscrire à un seul et unique hébergement mutualisé.

Voici donc les 8 prestataires sélectionnés (selon des critères personnels) et comparés dans cette analyse (offres d’hébergement mutualisés +/- identiques, de type pro en milieu de gamme) : Ovh, Sivit, Infomaniak (Suisse), Digital Network, @DRI, Amen, 1&1 et Planet Hoster (Canada).

La méthode utilisée se base exclusivement sur les aspects techniques basiques (accessibilité et temps de réponse) des serveurs afin de garantir un maximum d’objectivité. Bien entendu, nous aurions pu aller plus loin et analyser d’autres aspects tels que différencier le temps de résolution du ndd, de connexion au serveur, de pre-transfert, transfert, etc. mais cela n’était pas le but. Différents outils de monitoring ont été utilisés en parallèle, afin de pouvoir comparer et certifier la véracité des informations récoltées. Ceci étant dit, la fiabilité à 100% de ce test n’est pas pour autant garantie, et le classement résultant de cet analyse n’engage que mon avis personnel. Et au bout de plusieurs semaines de tests, voici ce que je peux dire :

Le niveau de disponibilité

Celui-ci est proche de la perfection absolue pour la plupart des hébergeurs, c’est plutôt bon même si certains hébergeurs (Planet Hoster, @DRI, Amen…) enregistrent de façon journalière des énormes pics de courte durée où on frôle le time-out (10sec) ! Dans tous les cas cela ne veut pas pour autant dire que vous serez à l’abri d’une coupure annexe pour sur-consommation de ressources – mais là c’est du côté de vos scripts qu’il faut optimiser.

Le temps de réponse

La localisation géographique du serveur par rapport à celle de l’internaute s’y connectant étant un facteur d’accessibilité non négligeable, nous avons séparé les résultats selon 2 zones géographiques distinctes : Europe et Amériques (Je précise que dans les deux cas il s’agit d’une moyenne par zone). On aurait éventuellement pu ajouter l’Asie mais ces résultats sont nettement moins représentatifs…
Ce test est aussi un bon moyen d’avoir une vision globale de la stabilité sur la durée, et de ce point de vue aucun hébergeur n’est parfait, tous enregistrent des pics durant lesquels le temps de réponse augmente considérablement (même si cela est à relativiser puisque l’intervalle de test était de 10mn sur chaque serveur).
Ce phénomène est d’ailleurs observé au moins une fois par jour chez tous les hébergeurs, mais d’une façon générale, certains hébergeurs s’en sortent relativement bien, d’autres sont assez à la traine. Au final, s’il on fait une moyenne en terme de temps de réponse (Europe/Etats-Unis), voici le classement qui en découle :

Pos Hébergeur Temps de réponse (en sec) Disponibilité (en %)
1. Digital Network 0,114 100 %
2. Planet Hoster 0,146 99.4 %
3. Infomaniak 0,180 100 %
4. DRI 0,231 100 %
5. OVH 0,351 100 %
6. Amen 0,619 100 %
7. 1 & 1 1,062 100 %
8. Sivit 1,227 99.6 %

Au regard de ces résultats, on se rend immédiatement compte de deux choses :
– La plupart des hébergeurs (62%, soit les 5 premiers) proposent des services tout à fait corrects,
– 4 groupes se distinguent assez nettement : les très bons (Digital Network, Planet Hoster, Infomaniak), les bons (DRI, OVH), les moyens/passables (Amen) et les très mauvais (Sivit, 1&1).

Bien sur, la différence très importante enregistrée entre les meilleurs élèves et les plus mauvais est à relativiser du fait que ce comparatif ne comporte que 8 hébergeurs. Il est fort à parier que ce classement serait plus homogène si nous avions étudié plus de solutions différentes d’hébergement mutualisés.

Quoi qu’il en soit les données sont à mon sens très représentatives de la réalité, et pour être honnête si j’ai effectué cette petite étude comparative c’est en grande partie face à la lenteur que j’avais observé chez Sivit sur l’un de mes sites… preuve que je ne m’étais malheureusement pas trompé (cf. en fin d’article).

Conclusion

Digital Network

Incontestablement le grand vainqueur de ce comparatif, faisant preuve d’une incroyable régularité ! Les seuls pics enregistrés se déroulent le nuit (GMT) et ne dépassent jamais les 1sec ! Une valeur sûre, preuve que leur réputation n’est pas usurpée.

Mise à jour 02/2011 : Des coupures monumentales peu fréquentes mais très longues (5heures en général) auront eu raison de ma patience après 2 ans chez eux. Ajoutons à cela un support existant quand il en a envie (même s’il y a eu du mieux sur la fin), et un espace client inexistant, bref…

Planet Hoster

L’hébergeur répondant le plus rapidement la plupart du temps, mais dont la moyenne se retrouve véritablement plombée par de gigantesques pics ou le temps de réponse peut parfois atteindre 7sec ! Vraiment dommage, surtout que ce phénomène se produit au moins une fois par jour…

Mise à jour 09/2012 : Dès problèmes réguliers, des temps de réponses dégradés plusieurs fois par mois, des suspensions injustifiées, un service client pour le moins incompétent… a oublier !

Infomaniak

Un poil en dessous (pour chipoter) des deux hébergeurs cités ci-dessus, Infomaniak ferme de la plus belle des manières le top 3 des solutions d’hébergements mutualisés extrêmement compétitives. Très régulier dans l’effort cet hébergeur n’enregistre quasiment pas de pics ou la connexion devient poussive. Encore un excellent choix.

Mise à jour 02/2012 : LE MUST, absolument aucun doute la dessus! C’est du très très solide, et au regard des performances offertes pour ce prix, c’est donné !

DRI

Avec DRI on reste dans la catégorie des hébergeurs de qualité mais on passe sans doute aussi un peu dans une sous-catégorie dont l’efficacité est moins probante. D’un point de vue des résultats, ils sont assez comparables à Planet Hoster du fait des sommets réguliers enregistrés concernant le temps de réponse. Très bon cependant dans l’ensemble.

OVH

L’incontournable hébergeur Français referme le haut du tableau, preuve qu’il est possible de proposer des solutions low-cost sans renier exagérément sur la qualité. Des résultats qui positionnent OVH dans la moyenne du genre : pas transcendant mais solide (même si les résultats sont poussif du coté de la côte ouest-Américaine et de l’Amérique du sud).

Mise à jour 02/2012 : toujours fidèle à lui même.

Amen

On serait tenter de croire que les résultats cet acteur historique de l’hébergement en France sont passables, mais ils penchent nettement plus du côté des pas bons. Autant à certains moments Amen donne l’illusion de s’accrocher en fin du peloton de tête, autant à d’autres on a vraiment l’impression que l’hébergeur fait jeu égal avec 1&1 et Sivit… dans la médiocrité. Amen alterne régulièrement les hauts et les bas, ce qui aboutit à une moyenne pas vraiment convaincante, mais quand on regarde derrière on a envie de se dit que ça pourrait être pire…

1&1

Honnêtement je m’attendais à mieux. Les résultats sont tout simplement mauvais, à la limite même d’un hébergement gratuit, et c’est pas peu dire. Là ou les hébergeurs de tête frôlent avec les 0.02 sec de temps de réponse moyen, 1&1 semble à moitié agoniser pour tenir un fade 0.5sec. On se contentera en se disant que l’uptime est de 100%…

Sivit

Un seul mot me vient à l’esprit : catastrophique ! C’est à se tirer un balle que de savoir son site hébergé sur un serveur mutualisé si minable. Je suis d’autant plus furax que pour avoir loué un serveur dédié chez eux, je sais pertinemment que l’équipe de chez Sivit est professionnelle et compétente, en plus d’être chaleureuse et agréable. Il n’y a malheureusement rien à espérer : non seulement la moyenne n’est pas bonne, mais en plus le temps de réponse complètement irrégulier. Rendez-vous compte : Digital Network va plus de 10x plus vite à répondre! Ça se passe de commentaires… quel gâchis!

La preuve en images :

ping serveur mutualisé
Temps de réponse d’un site migré de Sivit vers Digital Network.

trafic site web
Évolution du trafic.

La corrélation entre le passage chez Sivit et la chute de trafic est pour le moins édifiante (à noter que l’hébergement précédent irréprochable était un VDS loué chez… Sivit) . Le retour à la normale suivie de la nette progression ultérieure du traffic après la passage chez Digital Network se passent de commentaires quand à l’importance du temps de réponse d’un site.

Quand à moi heureusement que j’avais souscrit à une offre satisfait ou rembourse! :)


Articles sur ce thème :